mardi 13 mai 2014

Mondeville : beaucoup de trime pour rien.

Tout a commencé par une réunion à mon domicile, puis par une visite approfondie du massif, suivi d'un compte rendu. (Mai 2013) : 

« La commission retient le principe de privilégier l'étude et l’entretien des parcours Jaune, Orange et Bleu du Rempart au Cap avancé. Pour les autres secteurs, aucun entretien ni modification de circuits n’est envisagé dans ce projet. L'étude d'un parcours jaune PD adapté aux débutants est prévue. Au préalable et tous ensembles, il nous appartient de proposer une étude et mise au point des tracés Jaune, Orange, Bleu. ».
(Il y a ce que l'on dit et ce que l'on fait. En réalité, en contradiction avec ce qu'il avait été décider c’était le contraire : nous avions décidé d'effectuer aucun entretien du côté du Rempart et Cap Avancé, mais " d'investir des énergies" sur les parcours abandonnés de la partie Ouest de la Roche aux Dames).

Plus tard, arrive la réunion des grandes écuries. Je n'y étais pas invité, mais il semblerait que c'est à l'issue de cette rencontre, qu’apparaît collée, sur le projet des circuits, la formule numéro un : La roche aux Dames, "un site pilote"… Extrait du compte rendu d'octobre 2013.

« Le PNRGF envisage que ce massif de Mondeville devienne un site pilote en matière de projet d’aménagements pour la pratique de l’escalade hors forêts domaniales ou sites propriétés du CG91. Ce point a d’ailleurs été mentionné lors de la réunion organisée lundi 7 octobre 2013 à la Maison du Parc du Gâtinais, en présence de représentants du COSIROC, de la FFME, des conseils généraux de L’Essonne et de la Seine et Marne, d’élus représentants les communes. ».




Paroles, et paroles et paroles… Novembre 2013.

« Le COSIROC a initié une étude de circuits devant être mieux adaptés aux grimpeurs actuels, et propose de formaliser un projet de traçage de ces circuits, dans le sens de ses objectifs et dans le respect des orientations municipales. Ce projet sera soumis à l’approbation des élus de la commune, puis soumis à l’avis du Parc du Gâtinais, si possible dès la Commission du développement touristique du 14 novembre 2013. Les mondevillois seront informés de ce projet à travers un article illustré d’une photo, inséré dans le journal municipal. »
« Les parcelles de terrain concernées peuvent être municipales ? Cette information est à vérifier. »

« Le circuit enfant serait de préférence tracé sur le pignon ouest, là où existe déjà un circuit enfant en déshérence. Il est nécessaire de vérifier si cela est compatible avec l'activité des chasseurs. »

« L’information est dense ; nous sommes en effet très sollicités cet automne :
- Avec le CG 91 : définition du PDESI
- Avec la FFME : réunion de la SNE 77
- Avec le Parc du Gâtinais : point sur les sites d’escalade sur ce territoire
- Avec la commune de Mondeville : projet d’aménagements concertés ». 15 Octobre 2013.

Entre temps, de manœuvre zélé, je passe à chef de chantier. (Décision de la commission escalade du 22 mars à laquelle je n’aie pas été invité… Décision inattendu en ce qui me concernait. Mais j’ai joué le jeu, malgré le volume de travail qui au départ devait être partagé) :

« Jean-Jacques Naels pilotera le groupe qui tracera les 5 circuits du secteur Grand Château, les 4 circuits du secteur Cap avancé seront pilotés par Antoine Melchior et Pascal Bocianowsky. L’aménagement des parcours a été favorisé par la commune de Mondeville et le Parc du Gâtinais qui y voient tout l’intérêt de développer les parcours d’escalade sur ces espaces. Le CoSiRoc représente l’interlocuteur pour la communauté des grimpeurs. Parallèlement, comme pour la plupart des sites d’escalade de l’Essonne, les rochers se situent sur des parcelles privées fréquentées par d’autres utilisateurs et notamment par les chasseurs. Il est souhaitable que le CoSiRoc soit partenaire d’une rencontre avec la municipalité et les représentants d’associations de chasse ».

Pour le moral des troupes, il est important d’avoir des bonnes nouvelles du front…

« Depuis octobre, nous bossons assidûment sur le site et multiplions les contacts avec la municipalité, le Parc du Gâtinais, la FFME et devrions bientôt rencontrer les chasseurs !. »  

Mais en fait de « multiplications de contact » avec la FFME, Le Parc de Gatinais, la mairie, le président de l’association de chasse et j'en passe sur le projet de réhabilitation des circuits de la Roche aux Dames, l’aspect « politique » n'a été maitrisé comme convenu dès le départ (octobre 2013) et cela malgré les alertes (janvier 2014) nous voilà avec un gros risque d'interdiction de traçage (Mai 2014) pressentit dès le début de l’année.

« Grimpeurs équipeurs des Roches aux Dames de Mondeville bonjour. Comme convenu, la réunion en mairie a bien eu lieu mardi 22 avril… Cette réunion est à l’initiative de la mairie, suite à l’interpellation des chasseurs. Ceux-ci paient une location pour l’usage des parcelles de terrain concernées à proximité des blocs d’escalade. Ils ont rencontré notamment un grimpeur sur ces parcelles et considèrent qu’il peut être dangereux de chasser si ces parcelles sont fréquentées par les grimpeurs. »

« Les représentants du CoSiRoc souligne qu’en même temps qu’ils ont préparé les projets de parcours d’escalade, les grimpeurs ont également considérablement participé au nettoyage du site considérablement souillé de divers matériaux et détritus (ces détritus sont essentiellement entreposés à l’aire qui servait à l’organisation des raveurs) ; dans ce nettoyage ils ont également élagué des arbres dangereux, essentiellement des arbres morts. Le bois coupé n’a pas été récupéré, mais il a été dispersé aux abords des blocs. Ils souhaitent rechercher une entente avec ces chasseurs et les propriétaires des parcelles afin que chaque utilisateur puisse pratiquer son activité en se respectant ».

Le style mais sans la manière… En effet, il me semble, que dans cet extrait du compte rendu, qu’il y a trop de formules qui ne servent qu’à rajouter de l’eau dans l’aquarium pour noyer le poisson. Je donne mon avis, puisqu’il est en principe demandé : celui d’anticiper d'emblée une proposition de restriction…

« Il me semble que ce n'est pas véritablement un compte rendu de réunion… Cette formule, par exemple : Ils ont rencontré notamment un grimpeur sur ces parcelles et considèrent qu’il peut être dangereux de chasser si ces parcelles sont fréquentées par les grimpeurs, fait passée comme anecdotique, le problème le plus important. A savoir que : les Chasseurs considèrent que la présence des grimpeurs durant les périodes de chasse sur ces parcelles est dangereuse. Effectivement, il ne faut pas se le nier : la cohabitation est impossible en regard du problème de sécurité, « réel », dénoncé par l’association des chasseurs ; et dès cette réunion, il aurait pu être évoquée la mise en place de la seule solution possible qui puisse être acceptée (solution déjà évoquée en mars), c’est celle d’interdire l’activité de l’escalade par arrêté, les jours de chasse ou durant la période de chasse ».

En réaction ceci… Un air de flûte enchantée joué par un sourd.

« L’année dernière, nous avons eu une opportunité de faire avancer cette situation avec le Parc du Gâtinais et la commune de Mondeville. Nous avons bossé tout l’hiver ; le Parc du Gâtinais voulait faire une inauguration officielle de ces parcours. Ce genre de manifestation, ce n’est pas la tasse des grimpeurs, mais ça nous allait bien car ça permettait pour le coup d’inscrire durablement le massif dans la liste des sites d’escalade de plein air. Mais voilà, rien n’est gagné ; les autres utilisateurs de ces parcelles sont notamment les chasseurs. Eux, paient une location aux propriétaires pour pouvoir chasser et la fréquentation du site par les grimpeurs rend leur activité dangereuse. Arriverons-nous à trouver un terrain d’entente pour une fréquentation croisée des publics sur ces espaces ? Je n’en suis pas sur, mais en tous les cas, avec le CoSiRoc, nous nous y employons fortement. Pour la FFME, Jean-Claude Beauregard, Pierre Vekeman (77) et Dominique Yvorel (91) nous épaulent bien ». (Début mai 2014).

A chaque fois, je reste rêveur devant ce qu’il est écrit sur les comptes rendu rédigés sous la signature : secrétaire du cosiroc. Je cligne des yeux, sans doute l’effet marchant de sable… En tout cas les travaux sont stoppés, du moins en ce qui concerne les quatre circuits dont j’ai la charge. Je soutiens toutefois, pour que ce projet réhabilitation soit mené à terme, le seul compromis envisageable, est de proposer une interdiction de l’activité escalade par arrêté, les jours de chasse ou durant la période de chasse, plutôt que de risquer une interdiction complète et définitive. A suivre.

Nous avons enfin de dénouement… 12 mai

Ce mardi 6 mai, JP.DELHOTAL le Maire de Mondeville, nous (le Parc du Gâtinais et le CoSiRoc) a informé qu’il a eu une réunion avec les chasseurs le 3 mai dernier, il s’avère qu’ils sont contre la pratique de l’escalade dans les secteurs concernés et que les propriétaires des parcelles seraient du même avis.
Aucun dialogue ne semble possible. Un courrier devrait nous être adressé qui précise la suite que le Maire souhaite donner à cette affaire.
Le CoSiRoc devrait se réunir prochainement pour examiner cette question.
JY


…. Pour examiner cette question. Quelle question ?

En Clair et en bilan de tout ce bruit, nous n'avons pas l'autorisation de tracer les circuits dans le secteur du Vieux Château où l'escalade est en principe interdite durant toute l'année...    

1 commentaire:

  1. Trop bons, trop...
    Voilà sur la TL²Bleau
    http://tl2bleau.blogspot.fr/2014/05/mondeville-les-grimpeurs-au-service-des.html

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sur les messages sans être connecté au blog, quand le commentaire est rempli à la rubrique " sélectionner le profil ", choisir "nom/URL" et mettre une identité (pseudo, prénom, etc.) à "Nom" et pour l'URL copiez simplement l'adresse du blog : http://grimpeasl91.blogspot.fr
Ensuite apparait le fameux "captcha", certes pénible mais devenu incontournable sur internet et enfin publier le commentaire.
Si problème envoyer un courriel à : asl91escalade.fr
L'administrateur