mercredi 16 septembre 2015

Nouvelle Dernières Nouvelles de Bleau

Voilà pour la rentrée, de quoi motiver la découverte ou la redécouverte de certains circuits « neufs » que l'on avait un peu oubliés avec le temps...


En effet : avec Corne-biche, la Drei Zinnen, la Roche aux Sabots, le Cul du Chien, ce sont 14 circuits qui ont été entièrement restaurés cette année, rien que dans les Trois Pignons. Certaines de ces actions ont eu un incroyable écho dans les sites spécialisés. Comme quoi, l'information ne se borne pas aux petits et aux grands événements qui ont lieu au viaduc et aux Rochers du Duc. Il ne manquerait plus que ça !  En tous cas, qu'importe la valeur attribuées aux actions des uns et des autres, : "vraies" ou on ne sait quoi en contraire ; ce qui nous importe, c'est de vous les présenter en toute impartialité. Du moins, on va essayer….



A commencer par les circuits Jaune et Orange du Rocher Fin mis au point par une espèce de collectif de grimpeurs plus ou moins débrouillés ainsi que deux ou trois débutants, plus ou moins néophytes. Les deux circuits sont à présent parallèles et les départs sont sur « Le menhir » près de celui du « Cube ».

Passons à la deuxième action, celle à la J.A Martin :
Le circuit orange n°1 de la J.A Martin, celui de gauche en arrivant dans le massif, a été une nouvelle fois repris avec un gros boulot de brossage cette fois-ci. Pas d'évolution du tracé de 2011. Nous l'avons parcouru, il y a peu avec Yann... Et bien, il nous a fallu beaucoup de détermination pour l'achever, tant il est par moment besogneux... Quelques beaux passages cependant, en particulier dans la seconde partie. Globalement, il m’a semblé plus exigeant que la moyenne des oranges même si les passages sont moins cotés comparés aux autres.

A noter aussi, quelques autres initiatives discrètes autant qu'efficaces. D'abord le circuit Bleu du Restant Long Rocher qui est passé en orange. Puis le Circuit Rouge du Bizons et le circuit Rouge des Gorges d'Apremont repeints par Victor Pinto, l'homme à qui nous devons la Butte aux Dames... Nous venons d'apprendre qu'il vient juste de terminer le Blanc ED du même site.  Et enfin le bleu de Rocher Guichot dont la précédente peinture a tenu tout juste deux ans. 
Les topos sont disponibles sur TopoBleau

Le Jaune et l'Orange de Corne-biche ont été une nouvelle fois modifiés en début d'été, ramenés à une forme différente du tracé initial de ce printemps. Pour l’orange, la modification était souhaitable et fortement réclamée par une personne qui souhaitait l’effacer partiellement. A redécouvrir donc, en tout cas à ne pas bouder au motif que c’est loin et qu’il était encore en début de saison, partiellement praticable. Ce n’est plus le cas au fil des passages...

La Roche aux Sabots. Ayant acquis depuis quelques mois, la souplesse légendaire d’Hervé, l’allonge de Gilles, la détermination de Noël, et l’embonpoint de Fanfan, je vous le dis tout de go : adieu le sept, tchao le six, au revoir le cinq, bonjour le quatre, bienvenue le trois. Mais le drame n’est pas là. C’est qu’en perdant du degré et en gagnant de la masse graisseuse, le terrain de jeu s’est réduit en conséquence. ( Attention : humour ). En effet, quelques difficultés maintenant à trouver une piste à la mesure de mes nouveaux talents. Entre les circuits effacés, les circuits besogneux et exposés fabriqués pour les cadors, en six mois, j’ai fait le tour des circuits orange et jaune encore potables des Trois Pignons (Menteur). L’autre jour encore, comme c’était un jour de grande forme, je me suis attaqué au jaune de la Roche aux Sabots. Mal m’en a pris : à l’étroit dans le numéro 4, frayeur au numéro 5, au taquet dans le 12, but au 15, quinze essais dans le 21, sortie de secours au 22, patinage artistique au 28. - C’est quoi ce circuit jaune ? : me suis-je dit. J’étais déprimé (Mensonge). Plus tard, je suis revenu avec Yann, et pendant qu’il faisait le beau dans le bleu, en grande partie inaccessible pour moi, je l’ai suivi, mais en enchainant des passages trouvés par-ci par-là, complétés des jaunes de niveau AD, et nous sommes arrivés en fin de séance, avec seulement trois coups brosse sur une voie, à avoir un tout pouvant faire un circuit rénové. C’est ainsi que je suis reparti sans en avoir eu le matin, avec un nouveau projet de réfection dans la tête alors que j’avais promis de ne plus jamais toucher à une brosse métallique et un pinceau (C'est vrai). D’impatience, peu de jours après, j’y suis retourné avec Philippe et avec l’aide de quelques grimpeurs sur place, nous avons pu peaufiner la boucle, si bien qu’une semaine plus tard, la peur aux tripes d’être encore pourri par les mêmes (C'est vrai), les circuits orange, bleu et rouge du site ont été repeints. Philipe ayant entrepris, seul, la reprise du rouge à l’identique. Reste la deuxième couche pour ce dernier. (Cela peut étonner ceux qui ne fonctionnent pas comme ça, mais dans la conduite de nos opérations de maintenance, il n'y a pas de "chef de projet" qui tranche autoritairement. Chaque acteur est auto-responsable, aussi les initiatives viennent de chacun et les divers prises de décisions nécessaires à la conduite du projet, viennent de tous). 
Et le jaune me direz-vous ?! - Un jaune qui avait la difficulté d’un orange. Et bien avec Philippe nous avons considéré ce besoin plusieurs fois manifestés par des visiteurs. Aussi, un projet de traçage avec demande officielle est en cours : tracé à la craie pour l’instant en attendant peut être quelques mises au point en fonction de ce que les gens nous en rapporteront, comme à chaque fois en fait.
Relevé du projet ici !


Le Télégraphe de Noisy
La dernière réfection que nous connaissons a été pour le bleu du Télégraphe, sur les hauteurs de la Canche aux Merciers. Ce circuit est actuellement à cent pour cent praticable et la numérotation toute fraiche, à peu comme le site. En effet, toutes les voies sont à l’ombre, ce qui veut dire, que le circuit est conseillé par temps chaud à condition toutefois de réussir le 5b sans trop de mal. De l’émotion durable…

- Maintenant passons aux "vraies actions" véritablement authentiques...

La grande réfection de l'année est sans doute celle du magnifique circuit bleu du Cul du Chien. Action de deux ans menée d'un seul homme par une colonne de volontaires sachant conduire un projet audacieux jusqu'au bout sans accro. Pour les détails : à présent, il faut aller retrouver le départ à côté de celui du jaune, ensuite, je ne vous dis pas la très belle randonnée pour rejoindre l’ex départ pour enfin revenir finir en beauté vers l’ancien 30. - Un vrai bonheur ! Cependant, il semblerait que certains "esprits grincheux" n'aient pas apprécié comme il se doit, la longueur de la boucle, qui s'est terminée, à les entendre gémir, par un épouvantable mal au pied, à pister bêtement avec leurs chaussons d'escalade en cette chaleur... En tous cas, quoiqu'en disent ces tristus mal embouchés, la maîtrise des signes est exemplaire, du domaine de l'art : un remarquable travail d'artistes des plus talentueux. A propos : ça fait plaisir de voir que le modèle que nous avons inauguré avec Yann à la J.A Martin, il y a plus de quinze ans à présent - soit un triangle avec la numérotation juste en dessous en guise de queue de flèche, si bien que ce style a longtemps été comme une marque de fabrication maison- soit à présent universellement utilisé. (ne pas confondre avec le marquage distinctif, non reconnu par le comité, qui consistait à mettre la numérotation en tout petit dans un fond triangulaire). Quelle ironie quand on voit comment on parle de nous en ce moment : un orage de mots doux ! Pour le reste, les voies dures et les usées ont été reléguées en voies bis ou délaissées, ce qui veut dire qu’il est bien à présent D inf… A visiter absolument : c’est du beau. (Nous venons de découvrir que ce circuit à peine achevé a été de nouveau modifié en fin d'été : encore une version éphémère en dépits d'une longue période de mise au point).  



En dernière minute, nous apprenons que le Rouge du Cul du Chien vient d'être enfin achevé après deux ans de réflexion et de préparation nous affirme-t-on. Nous vous conseillons de lire le compte rendu de cette remarquable intervention :  La réfection du Rouge du Cul du Chien. Ce que vous pouvez remarquer dès la première phrase, c'est le ton agressif. Je me suis demandé : mais à quoi peut donc bien servir cette introduction belliqueuse et de qui parle-t-il ?  Puis j'ai compris, qu'au fond, ce qui était dit avec tant d'habileté, c'est que les gentils, c'est nous. Enfin, je veux dire eux. Le reste est une source d’inspiration pour moi sur l’utilisation des adverbes et des superlatifs d’où mon abus. Cependant, il y a un truc que me chiffonne. Nous savons ce que c’est de reprendre un circuit, surtout quand il n'y a presque rien à brosser : deux semaines à trois pour 34 numéros, ça me semble beaucoup déjà. Alors deux ans de préparation pour que le circuit soit modifier trois fois ensuite parce que ça fait pas dans les flèches et "oubliés" des voies... Tout le monde peut se tromper mais faire des annonces trompeuses pour on ne sait quel but, et avec interdiction de s'en étonner... Enfin, ça se passe comme ça et pas autrement...  
- Le topo est disponible sur TopoBleau

En bilan : Comme chaque année, en faveur de la maintenance des circuits, on note une très forte contribution " des indépendants " comme certains observateurs aiment qualifier ironiquement ceux qui prennent dans leur poche pour payer la facture. Mais qu’importent les privilèges, les insolences, l'animosité cruelle de deux ou trois internautes anonymes. Ce qui compte, c’est le bilan plutôt bon des reprises faites par les uns et les autres cette année : nous les apprécions tous, qui que ce soit qui les a faites, même si certains choix ou solutions de parcours auraient été inévitablement différents entre les actifs, concernant l’ordre et le nombre des voies retenus. Il faut simplement les accepter, comme il faut accepter les quelques remarques que l'on peut faire tant que le ton reste acceptable. En tout cas, si je compte bien, ce sont 10 circuits qui ont été repeint par notre équipe de choc cette année. Mais bouches cousues, car on pourrait encore voir cela de travers (c'est fait d'ailleurs)...



En dernière minute : nous apprenons la réfection du vert AD des Gorges d'Apremont avec quelques modifications pour éviter les anciens passages trop lustrés. Les maîtres d’œuvre : Georges et Victor. C’est du beau ! Au faite, le circuit jaune  du même massif a été également re-brossé et peint, toujours par Victor. On nous annonce également la reprise du noir des Gros Sablons... Mais, on nous a aussi rapporté que c'est une fausse bonne nouvelle... Le circuit n'est pas plus praticable en intégralité qu'avant. 



Le 29 Août – Infos complétés le 16 Sept :  Bonnes (re) découvertes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour laisser un commentaire sur les messages sans être connecté au blog, quand le commentaire est rempli à la rubrique " sélectionner le profil ", choisir "nom/URL" et mettre une identité (pseudo, prénom, etc.) à "Nom" et pour l'URL copiez simplement l'adresse du blog : http://grimpeasl91.blogspot.fr
Ensuite apparait le fameux "captcha", certes pénible mais devenu incontournable sur internet et enfin publier le commentaire.
Si problème envoyer un courriel à : asl91escalade.fr
L'administrateur