mercredi 31 octobre 2018

Pourquoi et comment l'on est venu à imaginer une nouvelle mouture d'un jaune à la Drei Zinnen

   
    Il y a trois ans, en imaginant bêtement qu'elles seront mes escalades à Bleau dans mes vieux jours avec un dos devenu courbe comme un espace-temps et des tissus abdominaux déformés par la masse pesante d’un bel embonpoint, je me suis dit que ça n’allait pas être joyeux. Bien obligé d’être un peu inquiet à voir comment mes vieux frères d’infortune qui collectionnent les ans et les douleurs arthrosiques comme d’autres les blocs en 8a, étaient en peine de trouver blocs à leur pied. En effet, en 2015, la majorité des circuits de premiers niveaux étaient en mauvais état, abandonnés des grimpeurs en particulier ceux inadaptés à une pratique ludique en porte à porte : soit six circuits sur dix impraticable ou non pratiqués. En clair, c’est en m’épanchant sur la détresse du vieux grimpeur qui voit son terrain jeu rétrécir comme peau de chagrin au fus à mesure qui prend des ans, que j’ai compris qu'il était grand temps de réhabiliter les circuits jaunes abandonnés depuis longtemps. Car il se trouve que ces fameux circuits d'initiation créés à l'intention des jeunes recrues, sont surtout utiles aux anciens encore férus d'escalade ; et qui en plus, les utilisent avec une fidélité admirable, au contraire de cette jeunesse dynamique qui en principe ne traîne pas dessus.