mercredi 24 avril 2013

La compétition du Mont Simonet


Comme je me suis fais sévèrement réprimander pas Pascal pour ne pas avoir mis de photos avec mon récit  de notre belle journée d'escalade au rocher Chatillon (d'une part je n'en avais pas et d'autre part vous auriez aimé ça vous des photos de Pepito?), j'ai un peu peur qu'il récidive ici parce que je me permet d'utiliser les photos de Jean-Louis (que je tiens à remercier pour sa contribution involontaire et ses belles photos). Mais tant pis, j'en prends le risque. Sur cette photo, outre le grimpeur en action, on remarquera trois magnifiques spécimens (surtout un) de dinos très bien conservés.

Ici la parade est inutile tant Noël (le vieux qui grimpe) est tranquille dans ce 7b retors
Là c'est Stéphane qui met un but à Martine (c'est suffisamment rare pour pouvoir être noté)
Même dans ses rêves les plus fous, Martine n'ira jamais poser ses petons si haut
J'avoue que je ne sais pas pourquoi Jean-Louis a pris cette photo sans intérêt de futurs adolescent(e)s ingrat(e)s
Marie-Laure qui met un but à Martine

Même dans ses rêves les plus fous Martine n'ira jamais poser ses petons aussi hauts
Ils grimpent aux arbres ou sur le rocher ?
Encore une erreur!
Jean-No poussé dans le dos par une admiratrice
Le même et la même
Fraboulet's family. Où est l'éthique ? Dans la main gauche ?
Et dans la main droite !
Nathalie qui ne grimpe que d'un oeil

Toujours Nathalie surveillée par Bruno

Un peu plus haut et Bruno très inquiet et attentif
Bruno respire (une heure plus tard), Nathalie est en haut

Non mais ça commence à bien faire !

Catherine (la petite et pas la grande) sur la même voie que Jean-No mais sans poussette


Catherine en haut qui fait caca

ça devient insupportable !
Ouf un vrai grimpeur !

La main en bas à droite n'est pas une parade (inutile pour un grimpeur de ce niveau)



L'auteur de ces photos en action, ce qui, quand on y réfléchit est très fort. Essayez de grimper en vous prenant en photo de dos !


L'autre Catherine (la grande, pas la petite) en action

Quelle aisance ! On remarque la prise de la main gauche valorisée en épaule et le poids du corps qui se transfère lentement mais sûrement du pied gauche sur le pied droit, tandis que la main droite se tend vers la prochaine prise qui est déjà tenue par anticipation par le regard acéré qu'elle darde dans sa direction. Une merveille de visualisation, quelle belle leçon d'escalade !

Au tour de Martine, qu'on n'avait pas encore vu en photo (si ce n'est dans un arbre) et qu'il aurait été dommage de ne pas observer en action sur le même rocher que Catherine (la grande pas la petite)

Elle est ici dans la même position que Catherine (la grande, pas la petite) sur la première photo. Ses deux pieds et sa main droite sont sur les mêmes prises, mais son pied gauche étant moins en carre externe et ses fesses étant trop en arrière, elle ne peut pas prendre la même prise main gauche que Catherine (la grande, pas la petite). Rassurez-vous, elle réussira quand même ce bloc.

Là c'est du lourd ! Pascal paré par un Jean-No aux aguets se prépare pour le mouvement suivant en position de croix de fer.

Sos l'oeil admiratif de son épouse il franchit ce bloc sans les mains.

Le beau José qui avait encore du jus

Jean-No pare Pascal mais Sandrine semble moins motivée

Le sommet n'est plus très loin et on peut maintenant compter quatre mains à la parade. Sandrine s'est réveillée.

Jean-No sur le dernier bloc avec une souplesse qu'on ne peut que lui envier (surtout Hervé et moi)

Encore Pascal sur un 6c facile

Ce n'est pas d'une élégance folle mais ça sort.

Jean-Yves (le compagnon de Martine) sur le même rocher dans un de ses très nombreux essais, le treizième ici me semble t'il).

Là c'est le quarantième. On voit au regard de Pascal qu'il commence à en avoir marre de parer. 












Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un commentaire sur les messages sans être connecté au blog, quand le commentaire est rempli à la rubrique " sélectionner le profil ", choisir "nom/URL" et mettre une identité (pseudo, prénom, etc.) à "Nom" et pour l'URL copiez simplement l'adresse du blog : http://grimpeasl91.blogspot.fr
Ensuite apparait le fameux "captcha", certes pénible mais devenu incontournable sur internet et enfin publier le commentaire.
Si problème envoyer un courriel à : asl91escalade.fr
L'administrateur