lundi 18 septembre 2017

Les nouveaux circuits " Peu Difficiles " de la Canche aux Merciers... Une affaire qui roule...

     C'est en réalité le projet de refonte du vieux circuit jaune PD car rien n’est encore fait, rien n’est même pas encore décidé. Nous reviendrons sur ce point à la fin de cet article. (écrit en Avril 2017, peu avant la réunion avec la nouvelle responsable de l'ONF).

     D’abord, présentons la tenue exacte du projet !
     
     Ce que nous aimerions, c’est remplacer la vieille piste jaune actuelle délaissée… par deux nouvelles pistes de niveaux sensiblement différents, soit : un circuit jaune pour les grimpeurs d’expérience d’un niveau PD sup, et plutôt AD inf pour les six derniers passages ; et un autre de niveau PD Inf pour les grimpeurs débutants tout en étant accessible aux préadolescents. Ce qui fait, d’un point de vue comptable, que nous aurions deux nouveaux circuits à la place du vieux circuit usé : soit un circuit supplémentaire pour l’ensemble du site de la Canche aux Merciers. Cela veut dire, que ce projet ne peut aboutir complètement sans une permission de tracer un nouveau circuit, demande qui peut être refuser. Dans ce cas, lequel remplacera l'ancien, et lequel sera nouveau, à choisir entre les deux nouveaux circuits proposés. Aucun  ! Ou autrement dit, on ne peut pas répondre en terme de choix, car ce n’est pas ainsi que nous raisonnons. - Pourquoi ? Parce que nous pensons que pour ce type de projet de maintenance, la gestion des circuits purement comptable est une approche « inadaptée ». Pour nous, hors idée de nombre, nous voyons, dans cette opération de remplacer l’ancien circuit jaune, une occasion raisonnable et nécessaire de réaménager l’escalade dite de niveau « modéré » en deux boucles de difficultés distinctes qui ne s’adressent pas aux mêmes publics. Du moins pas au même moment, puisque un débutant potentiellement élargira son champ « des possibles » en principe.

Du Haut modérément, du beau, c'est tout neuf... Numéro 18 du circuit PD inf.


La suite de cet article a été révisé, suite à notre rencontre cordiale et instructive avec la nouvelle responsable de l'ONF, qui s'est montrée très soucieuse de travailler en bons termes avec nous (et pas contre nous, comme l'avait laisser entendre certains prudents avertissements que nous avons lu et qui nous encourageaient à la lettre à ne rien entreprendre qui aurait pu contrarier la direction de l'ONF...  Mais bon, passons, c'est du passé !).