mercredi 19 décembre 2018

Des nouveautés à Bleau



Commençons par ce qui n'est pas une nouveauté: Amaya, un 5b sympa à Bois Rond, secteur auberge, près de Didjeridoo. Cette voie date déjà de plus d'un an (Amaya est née en mai 2017) et le bloc est assez isolé, je ne pensais pas que quelques mois plus tard vingt voies allaient s'y ajouter sur les trois blocs moussus et pas folichons du secteur, oeuvres de grimpeurs étrangers en mal d'ouverture. Amaya part assis du trou, traverse à gauche pour passer le pilier et se rétablir au-dessus. Cinq minutes de marche vers le Sud depuis le massif classique de Bois Rond.

vendredi 2 novembre 2018

Escalade dans le Peloponese



Sur la côte Est du Péloponèse, à 3 heures d'Athènes, le site de Léonidio est rapidement devenu une des destinations à la mode de l'escalade européenne, à tel point que fin octobre 2018 il était parfois difficile de se faire une place pour réaliser son projet du jour... Mais à 50 kilomètres plus au Sud, le village de Kyparissi baignait dans son habituelle torpeur post-estivale. Seuls quelques grimpeurs venaient apporter une touche d'activité en ce lieu calme, trop calme: amateurs de rendez-vous de la communauté et d'ambiance "Kalymnos", passez votre chemin! Ici c'est quiétude et repos, super en début de séjour, presque ennuyeux après quelques jours mais heureusement de belles rencontres locales nous ont agréablement distrait de notre tête à tête...

mercredi 31 octobre 2018

Pourquoi et comment l'on est venu à imaginer une nouvelle mouture d'un jaune à la Drei Zinnen

   
    Il y a trois ans, en imaginant bêtement qu'elles seront mes escalades à Bleau dans mes vieux jours avec un dos devenu courbe comme un espace-temps et des tissus abdominaux déformés par la masse pesante d’un bel embonpoint, je me suis dit que ça n’allait pas être joyeux. Bien obligé d’être un peu inquiet à voir comment mes vieux frères d’infortune qui collectionnent les ans et les douleurs arthrosiques comme d’autres les blocs en 8a, étaient en peine de trouver blocs à leur pied. En effet, en 2015, la majorité des circuits de premiers niveaux étaient en mauvais état, abandonnés des grimpeurs en particulier ceux inadaptés à une pratique ludique en porte à porte : soit six circuits sur dix impraticable ou non pratiqués. En clair, c’est en m’épanchant sur la détresse du vieux grimpeur qui voit son terrain jeu rétrécir comme peau de chagrin au fus à mesure qui prend des ans, que j’ai compris qu'il était grand temps de réhabiliter les circuits jaunes abandonnés depuis longtemps. Car il se trouve que ces fameux circuits d'initiation créés à l'intention des jeunes recrues, sont surtout utiles aux anciens encore férus d'escalade ; et qui en plus, les utilisent avec une fidélité admirable, au contraire de cette jeunesse dynamique qui en principe ne traîne pas dessus.

vendredi 7 septembre 2018

Les nouvelles voies de Kalymnos







Nouvelles voies, mais surtout nouveaux secteurs... Que de nouveautés depuis l'édition 2015 du topo d'Aris! Trois ans plus tard sort déjà la nouvelle version avec des centaines de voies à découvrir. Cet article aura une double vocation: aiguiller vers les meilleurs spots les amis qui ne vont pas manquer d'y retourner bientôt et faire la réclame de ce tout nouveau topo, magnifique et précis, comme toujours avec Aris. Attention à ne pas confondre avec le Rockfax qui vient de sortir aussi, prenant Aris de vitesse, et dont les bénéfices de la vente iront plus dans le porte-feuille de son auteur que dans l'équipement, l'entretien et la promotion de l'escalade grecque comme Aris Théodoropoulos le fait avec une grande rigueur depuis si longtemps. Accessoirement, ce texte, s'il est bien référencé par Google (d'où le titre), servira de guide à d'autres lecteurs désirant affiner leur connaissance de Kaly et y avoir quelques nouveaux projets...


dimanche 4 février 2018

Coup de vieux et souvenirs

- Cliquer sur la photo, et elle s'agrandira !


Cette photo date du temps où la compétition était " bon enfant ". Où on s'auto-arbitrait, où il y avait un classement pour rire et des coupes pour le souvenir. C'était à l'époque où il n'y avait pas de Sponsor plus malin que les grimpeurs pour nous apprendre à garder la forêt propre au micro, et qui ne nous mettait pas des banderoles partout. Bref, avant l'avènement de l'escalade marchandise et son bruit de caisse enregistreuse... Honnêtement qui aurait pensé, à cette époque là, qu'un jour, nous accepterions de payer 15 euros la séance d'escalade au chaud pour ne pas à avoir à faire le déplacement à Bleau.  Les gens du club étaient présents à cette compétition légendaire organisée par le CAF qui a eu lieu au Cuvier Chatillon  en 1983. Article trouvée dans la revue du CAF Paris Chamonix. Les reconnaissez-vous?